Odyssée Spectrale

Odyssée Spectrale

Philippe Lemaire
Noire 138. Odyssée Spectrale
ISBN-13: 978-1-64932-010-0
256 pages - 20 euros

Illustration: Philippe Lemaire


Après que Georges ait entièrement déployé la grand-voile, le bateau prit un peu de vitesse, et les hurlements des monstres commencèrent à retentir dans la nuit. Surgissant de différents endroits du littoral, des visages blafards glissaient sur l’eau en filant dans leur direction, mais tous stoppaient dès qu’ils apercevaient les crucifix brandis. Ceux qui ne hurlaient pas marmonnaient des imprécations en tous genres mais, bientôt, ils cessèrent de les poursuivre, et les monstrueux faciès grimaçants disparurent dans la nuit un à un.
 

Quitter la jungle tropicale recouvrant l’île de Jersey n’est pas une sinécure pour un garçon de dix-sept ans n’ayant jamais mis les pieds sur le continent. Évidemment, la présence à ses côtés d’authentiques adultes se veut rassurante, surtout qu’il ne s’agit que d’une expédition de récupération dans les ruines de ce qui fut autrefois Granville, une petite ville de l’ancien monde. Tout devrait bien se passer, car il y a bien longtemps que plus personne n’a signalé de pirates dans cette région... Et puis après tout, elle est si éloignée des contrées où sévissent encoreldes vampires...

Odyssée Spectrale

Le Galion des Etoiles > Odyssée Spectrale

Parfois trop cruel, parfois pas assez, mais bon sang (!) qu’est-ce qu’on peut lui en vouloir parfois à ce Philippe Lemaire ! Il prend un malin plaisir à jouer autant avec ses personnages (attachants ou répugnants) qu’à manipuler ses lecteurs !

J’ai presque envie de dire qu’il est aussi sadique avec les uns qu’avec les autres avec sa manie de faire disparaître ou laisser vivre certains acteurs issus de son imagination diabolique.

Fiche complète Site
Odyssée Spectrale

vampirisme.com > Expériences Spectrales

Une réelle surprise pour moi, car passé l’intérêt vampirique de l’ouvrage, ce recueil pose une atmosphère des plus réussie, et met en scène un personnage qui n’a rien à envier à ses (plus) illustres successeurs. Flaxman Low méritait vraiment d’être découvert, merci donc à Baskerville !

Fiche complète Site
Odyssée Spectrale - chroniques.site