Terraromantica > Mariage à l'égyptienne

Lasser, détective des dieux, Tome 2 : Mariage à l’Egyptienne

19.10.2017

En cette fin d'été, j'avais besoin d'un livre qui donne la pêche et en fouillant dans ma pile à lire, je me suis souvenu que le tome 1 de Lasser, détective des dieux m'avait bien amusée. Ni une, ni deux j'ai donc sorti le tome 2 qui m'a tout autant plu.

J'ai aimé :
- retrouver l'univers plus qu'original mêlant les années 30 et le monde antique avec des dieux qui se promènent au milieu des hommes et roulent en voiture de sport sur mesure. Mais aussi l'élargissement de ce monde avec l'apparition des dieux grecs et sumériens : c'est un panthéon très complet que Lasser va côtoyer (et cela m'a donné envie de me replonger dans la mythologie).
- le héros, qui me fait irrésistiblement penser à Nestor Burma, avec son whisky, sa très chère Fazimel et ses réactions plus qu'humaines face aux événements. On pourrait presque le qualifier d'anti-héros si il ne se tirait de chaque mauvais pas avec brio. Mais pourquoi diable l'avoir appelé Jean-Philippe ?
- l'intrigue dans laquelle tous les coups semblent permis, en particulier entre les dieux et tant pis si les humains en pâtissent. Lasser a beaucoup à faire pour éviter les pièges des uns, ne pas se laisser embobiner par les autres et réussir à remplir sa mission. Cela engendre d'ailleurs énormément d'actions mais sans en être saturé.
- et puis il y a un nouveau personnage important, une femme fatale à côté de qui celle de Roger Rabbit n'est rien (oui c'est à elle qu'elle me fait penser) et sur laquelle je ne veux pas en dire trop, mais qui va souvent mettre des bâtons dans les roues de Lasser  pour son plus grand plaisir.
- J'ai aussi de nouveau apprécié le style enlevé, toujours plein d'humour, de références et de clins d'œil (je suis même certaine d'en avoir loupé quelques-uns), qui fait de ce livre un excellent divertissement.

J'ai regretté :
- ne pas voir davantage Fazimel et sa Coccinelle rose ;
- le côté un peu répétitif de certaines scènes chez les dieux ;
- et un passage osé que j'ai trouvé un peu froid justement (sans doute est-ce voulu de la part des auteurs ?).

Au final, ce tome 2 confirme la bonne impression des nouvelles du tome 1 et marque un passage réussi au format long. Lasser devient même pour moi une valeur sûre de lecture décalée quand j'ai envie de m'amuser en lisant.

Terraromantica > Mariage à l'égyptienne - chroniques.site