babelio [Regis80] > Comuna 13

Comuna-13

04.04.2021

Phillipe Ward a toujours autant de ressources. Outre sen inlassable activité avec « Rivière Blanche », outre es anthologies comme l'indispensable «  Dimension New York, outre les aventures de « Lasser, détective des dieux », co-écrites avec Sylvie Miller, il est l'auteur de thrillers bluffants comme «Dans l'antre des dragons », « Manhattan Ghost » ou le superbe et émouvant «  Manhattan Marilyn ».
Cette fois, il quitte New York pour nous emmener en Colombie. Ce n'est pourtant pas le pays le plus glamour de l'Amérique Latine et le touriste moyen pense plus au Pérou ou au Brésil. Grave erreur, Philippe Ward s'y entend pour vous donner des fourmis dans la valise.
C'est sous la forme d'un road-thriller que l'auteur va nous emmener dans ces contrées où planent les mânes de Pablo Escobar.
Sébastien, un flic français exilé recherche les assassins d'une vieille amie Anna Lucia et reçoit l'aide inattendue de sa petite-fille, Maribel pour ce qui va devenir une chasse au trésor sans répit et haletante.
C'est peu dire que l'auteur sait tenir son lecteur en haleine. Il ne le lâche pas une minute ( ou une ligne) et nous emmène jusqu'au terme du récit vers une fin ouverte. Les courses poursuites qui abondent sont plutôt angoissantes. On les visionnent presque..

On attendra la suite avec impatience d'autant qu'elle devrait adopter un ton peut-être très différent de ce récit.
Ce qui est très addictif dans ce récit, ce sont ces temps morts ou l'auteur sait nous faire ressentir l'atmosphère d'une rue populaire, sa beauté architecturale  et artistique, ses restaurants ou une leçon de gastronomie nous est donnée, l'air de rien entre deux poursuites et sa musique ( j'avoue presque que Philippe Ward aurait pu nous donner une bande son et quelques recettes en appendice).
La Colombie est je l'ai dit, le décor du livre. C'est sûrement aussi son propos principal. P. Ward nous démontre comment derrière la paix retrouvée se cachent encore encore des plaies béantes, des problèmes récurrents ( misère, corruption) et rivalités politiques violentes ( l'insertion des anciens des FARC et Narco donnent lieu à des passages saisissants à la fois drôles et terribles). Ces pages, comme celles vous montrant un voyage en bus , par exemple sont superbes
Mais l'atmosphère du pays est aussi l'une des séductions du livre. On sent l'amour pour ce pays dans les pages de Phillippe Ward avec l'hospitalité de ces habitants et leur gentillesse.


Un beau moyen d'évasion en ces temps difficiles et une aspiration à y aller dans les meilleurs délais..
Les personnages sont bien rendus . Sébastien et Maribel ne sont pas de purs anges . Ils ont leurs zones d'ombre et l'auteur prend un grand soin dans leur portrait. L'empathie avec laquelle l'ensemble des autres personnages est décrite et est également remarquable. Même es plus méchants ont des cotés relativement attachants. On pense à chaque fois qu'à un moment, ils vont basculer dans un autre camp. Mais l'action remarquablement menée est impitoyable !

Donc un très gros coup de coeur pour ce livre que je vous recommande. Il vous ramènera du soleil dans la tête et vous vaudra une nuit blanche. Merci,Phillippe Ward.

babelio [Regis80] > Comuna 13 - chroniques.site