Art de lire > L'ambassadeur des âmes

L´Ambassadeur des âmes

13.07.2011

Une caverne des plus effrayante. La jeune femme entre parce qu'elle sait très bien qu'elle n'a pas trop le choix. C'est son rêve bien sûr mais on connaît tous ces songes où on sent que nos pas sont guidés contre notre volonté. Marie vit un de ces rêves, ou un de ces cauchemars. Elle arrive dans une salle où un nombre incalculable de bougies brûle. A l'entité qui se tient debout, elle demande quelle est la sienne. Elle est prête à s'éteindre.

Il en sera autrement. Elle vivra sa vie selon ses propres désirs. Elle laisse mari, enfants et bonne. Elle part vivre avec son amant en Inde. Sa vie va changer, et le mystérieux homme aux lunettes noires qui la suit va lui signifier. Elle fuit mais elle ne pourra pas perdre de vue la peur de la responsabilité.
Quant à lui, Simon est psychanalyste. Il n'a pas besoin de travailler pour vivre. Il se cherche juste un but dans la vie. Et analyser les autres en est un. On s'occupe comme on peut. Lorsque cet homme et son psoriasis sont arrivés dans son cabinet, il a senti qu'il ne devait pas l'accepter.Mais il a dit oui. Puis il a compris que l'affection de son patient se calme à chaque acte négatif, comme un homicide involontaire ou un accident. Le cas dépasse le stade professionnel et empiète sur la vie privée de Simon. Son humeur en est atteinte, les conséquences vont être imprévues. Quand l'analyste perd son self-contrôle, les patients n'ont qu'à écouter.


Une fois encore, Rivière Blanche nous régale avec des rééditions de la collection Angoisse de Fleuve Noir. Ici, nous avons deux courts romans de Dominique Roche, et plusieurs nouvelles.

On laisse un peu de côté le gore des deux romans précédemment chroniqués.Il est question de terreur psychologique. La pire parce qu'elle peut tomber n'importe quand, et n'importe où. Il suffit de croiser la mauvaise personne au mauvais moment. Les deux personnages principaux de ces romans sont des gens comme vous et moi qui ont pris une décision à un moment donné. Et les conséquences sont pas toujours joyeuses.

Le plus fort est que rien n'est dit, tout est suggéré. Et c'est le plus terrible! Dans le même ordre d'idée, la nouvelle Vous avez dit "Vampire" est un pur chef d’œuvre du genre. Tout est laissé à l'imagination du lecteur jusqu'au dernier paragraphe. Vous avez finalement un roman qui sort des canons habituels avec brio.

Art de lire > L'ambassadeur des âmes - chroniques.site